Il y a cinq positions assises classiques dans le Yoga:

  1. Sukhasana - la posture confortable (en tailleur)

  2. Siddhasana - la posture parfaite (sans illustration)

  3. Vajrasana - assis sur les talons

  4. Ardha Padmasana - le demi lotus

  5. Padmasana - le lotus

Dans toutes ces positions assises qui conviennent pour la Méditation et le Pranayama, il faut vérifier que:

  • le buste est droit et vertical

  • la tête, le cou et le dos sont alignés

  • les épaules et les abdominaux sont relâchés

  • les mains reposent sur les genoux

  • les yeux sont fermés

  • le corps reste immobile pendant la pratique

Sukhasana – la posture confortable

Cette posture assise est recommandée pour la pratique du Pranayama et de la méditation à toutes les personnes qui ont des difficultés à rester assis durant une longue période en Siddhasana, Vajrasana ou Padmasana.

Pratique:
Asseyez-vous avec les jambes tendues. Pliez les deux jambes et placez le pied droit sous la cuisse gauche et le pied gauche en dessous, ou devant, le mollet droit est au sol. Si cela vous est plus confortable, inversez le croisement des jambes. S’il vous est difficile de garder le corps droit, alors asseyez-vous sur un coussin à la hauteur appropriée pour que la posture soit confortable.

S’il ne vous est pas possible de vous asseoir confortablement et sans douleur en Sukhasana, pratiquez les exercices respiratoires et la méditation assis sur une chaise. Le point le plus important pour tous est de garder le haut du corps droit ; le corps est détendu et peut rester immobile pendant toute la durée de l’exercice.

Siddhasana – La posture parfaite

Siddhasana apaise l’esprit, exerce un effet équilibrant sur les Nadis (les nerfs), et active l’énergie spirituelle des Chakras. Donc, cette posture assise convient tout à fait à la pratique du Pranayama et de la Méditation.

Pratique:
Asseyez-vous avec les jambes tendues. Pliez la jambe droite et placez le pied sur le sol tout près du corps. Maintenant pliez la jambe gauche et placez le pied gauche en haut de la cuisse droite. La plante du pied touche la cuisse droite. Glissez les doigts du pied droit entre la cuisse et le mollet de la jambe gauche et les doigts du pied gauche entre la cuisse et le mollet droits. S’il vous est difficile de garder le corps droit ou si les genoux ne touchent pas le sol, alors asseyez-vous sur un coussin à la hauteur appropriée.

Il est également possible de pratiquer cette position en pliant la jambe gauche en premier et en amenant le pied droit le long du mollet gauche.

Vajrasana – la position assise sur les talons

Vajrasana calme et harmonise le corps et l’esprit. Cette position stimule également la digestion et il est donc recommandé de s’asseoir en Vajrasana environ 5-10 minutes après un repas.

Pratique:
Levez-vous sur les genoux. Les jambes sont rassemblées. Les deux gros orteils sont en contact, les talons sont légèrement orientés vers l’extérieur. Penchez le haut du corps vers l’avant puis asseyez-vous entre les talons. Le buste est droit. Placez les mains sur les cuisses.

Ardha padmasana – le demi-lotus

Cette posture est recommandée à ceux qui ne peuvent pas s’asseoir confortablement en Padmasana.

Pratique:
Asseyez-vous avec les jambes tendues. Pliez la jambe droite et placez le pied tout en haut de la cuisse gauche sur le sol. Maintenant, pliez la jambe gauche et placez le pied en haut de la cuisse droite. Le haut du corps est droit. Les deux genoux doivent rester au sol. Si vous ne pouvez pas garder le corps droit ou les genoux au sol, alors asseyez-vous sur un coussin à la hauteur appropriée.

Cette posture peut également être effectuée en pliant la jambe gauche en premier et en amenant le pied droit sur la cuisse gauche.

Padmasana – le lotus

Padmasana ainsi que Shirshasana (la posture sur la tête), sont considérés comme les Asanas suprêmes ou “royaux” . La posture du Lotus active et équilibre les Chakras et apaise les pensées. C’est la posture assise idéale pour le Pranayama et la Méditation.

Pratique:
Asseyez vous avec les jambes tendues au sol. Pliez la jambe droite et placez le pied tout en haut de la cuisse gauche. Maintenant, pliez la jambe gauche et posez le pied aussi près que possible du corps sur la cuisse droite. Le haut du corps doit être complètement droit et les genoux touchent le sol. Pour garder plus facilement le buste droit et pour aider les genoux à rester au sol, asseyez-vous sur un coussin à la hauteur appropriée.

Cette position peut également être effectuée en pliant la jambe gauche en premier, puis la droite.

Position des mains

Des Mudras spécifiques sont utilisés en coordination avec les exercices de respiration et de concentration, et également pour la méditation. Un Mudra est une position ou un geste qui est pratiqué pour signifier une expression ou atteindre un but spécifiques.

Chin Mudra – Position des doigts pour la méditation

Pratique:
Dans la posture de méditation, placez les mains sur les genoux avec les paumes tournées vers le haut. Le pouce et l’index se touchent et les autres doigts restent tendus mais relâchés.

Chin Mudra représente l’union de la conscience cosmique avec la conscience individuelle. L’index représente la conscience individuelle et le pouce la conscience cosmique. Les trois autres doigts symbolisent les trois Gunas, les trois qualités fondamentales du monde [1]. Le but du Yogi est de s’élever au-dessus des trois Gunas et de s’unir avec le Moi cosmique.

Pranayama Mudra – Position des mains pour les exercices respiratoires

Pratique:
Placez l’index et le majeur de la main droite sur le point situé entre les sourcils, au milieu du front. Le pouce est utilisé pour boucher la narine droite et l’annulaire pour boucher la narine gauche. Si le bras droit se fatigue lors de la pratique, il est possible d’utiliser le bras gauche.

Lors d’une pratique du Pranayama de longue durée, il est recommandé d’utiliser un bâton spécial (Yoga Danda).